DANSE DE LA JOIE – BB N°2 ARRIVE PLUS TÔT QUE PREVU !

Oui Oui Oui, les dieux m’ont entendu ou enfin on voit la lumière au bout du tunnel, je vous laisse choisir la métaphore que vous préférez le plus !

J’ai partagé avec vous et à plusieurs reprises mon voyage aux tréfonds de l’infertilité. Pour connaitre l’histoire avant Doria vous pouvez aller relire l’article “Le commencement” https://deuxbarresroses.ch/1er-article/ ou l’après Doria avec l’article “Infertilité” https://deuxbarresroses.ch/infertilite/. Depuis là les choses avaient pas beaucoup évoluées…

Une nouvelle opération le 22 mai 2019 avait été programmée mais cette fois-ci par laparoscopie, résultat : il y avait toujours de l’endométriose (moins qu’avant) et toujours le problème à l’utérus. Ce fameux Isthmocèle alors un Isthmocèle c’est quoi ? Je dirais un truc bien chiant créé par dieu ou celui que vous voulez pour nous en faire c***** toujours plus. Mais je vais rester polie et voici donc la définition.
Isthmocèle est une déhiscence au niveau de la cicatrice de la césarienne.
A part les complications obstétricales des utérus cicatriciels déjà largement décrites, une symptomatologie gynécologique associant métrorragies post‐menstruelles, douleurs pelviennes chroniques et/ou infertilité secondaire peut survenir chez les patientes ayant bénéficié d’une césarienne. Celle‐ci est liée à la présence d’une déhiscence au niveau de la cicatrice de césarienne, appelée 
isthmocèle, responsable d’un défect de la paroi utérine antérieure au niveau de l’isthme.
Dans le langage du commun des mortelles, ça veut dire que la cicatrice a mal cicatriser et forme une poche avec un liquide qui s’écoule.
Et puis pourquoi juste faire simple quand on peut faire compliqué… j’avais aussi une sténose du col. Définition: Sténose cervicale. La sténose cervicale est un rétrécissement du passage du col de l’utérus (la partie basse de l’utérus). Une stérilité peut survenir ou l’utérus peut se remplir de sang ou de pus. Charmant …
Suite à cette opération le chirurgien m’avait proposé d’attendre 6 mois avant de refaire un transfert d’embryons, mais ma gynéco trouvait trop short et souhaitait que j’attende une année, comme pour une césarienne. J’essayais tant bien que mal de me faire à l’idée que bébé numéro 2 risquait pas d’arriver d’aussi tôt.

Mon éternelle problème avec le corps médical c’est de me faire entendre. Car certes, j’ai été opérée en mai mais depuis j’avais des saignements réguliers, mais ma gynéco qui vit dans le monde des bisounours ne voyait pas le problème. Et après le 5ème téléphone ou on nous répond qu’elle peut rien y faire et ne peux même pas nous recevoir. J’ai décidé de changer à nouveau de gynécologue, je les aurais bientôt tous testé, hehe !

Et comme j’avais mes 5 petits nuggets congelés dans un labo en particulier, je voulais pas devoir les changer de place, car ça peut les endommagés à force, ils ont déjà fait 3 voyages dans leurs très courtes vies. J’ai donc trouvé une nouvelle gynécologue pour le transfert de mes nuggets.

Et là, SURPRISE ! Après discussion et examen médical, elle me dit que je peux tout à fait envisager un transfert après 6 mois post-op, ce qui fait donc novembre 2019 !!!!! J’ai du mal à y croire mais il se pourrait bien qu’en novembre j’ai un nugget dans le ventre !!!!!

Bon, j’ai quand même toujours du liquide et du sang dans l’utérus, faudrait surtout pas se réjouir trop vite… Mais elle m’a donné un traitement et je refais un contrôle le 8 octobre et là si tout va bien on planifie la suite !

Quand j’ai créé Deux Barres Roses, j’avais dit que j’étais pas là pour partager ma vie privée et en soit c’est toujours dur pour moi de le faire. Je suis pas blogeuse, n’y influenceuse. Mais vous êtes toujours plus à me faire confiance et à partager votre histoire avec moi et j’espère pouvoir donner un peu d’espoir à d’autre femmes dans cette situation.

Je vous tiendrais au courant de la suite des événements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code