SPARTAN CLUB

Vous connaissez les Spartan ? “We are Spartan”, cette course de 5K dans la boue avec plein d’obstacles ?
Et bien la FIV c’est ça une longue course dans la boue qui entrave tes mouvements, te salit, tu sais pas si tu vas gagner, tu sais pas les obstacles que tu vas rencontrer et surtout tu as plutôt intérêt à t’entrainer un peu avant pour tenir la cadence.

Ma première FIV était en 2016 et je pensais vraiment pas devoir en refaire une, je croyais naïvement qu’avec TOUS les embryons qui nous restaient congelés ça suffirait.
Quand j’ai fait ma première FIV, je me suis donnée corps et âme. J’ai tout fait, arrêté de boire du coca (ma seule et unique drogue), changé mon alimentation et un nombre incalculable de médecines alternatives.
Le jour du transfert, j’étais gonflée à bloc ! Rien ne pouvait m’arriver et 9 mois plus tard je rencontrerais mon bébé.
Et c’est qu’il s’est passé…9 mois plus tard ma Doria est née.

Alors quand en Juillet 2018, on a décidé d’avoir un deuxième bébé, j’étais sur qu’il arriverait aussi vite. Malheureusement après de multiples opérations et la perte de deux bébés, je n’avais plus d’embryons.

Mais là encore, je pensais qu’un miracle se reproduirait, je tomberai enceinte facilement voir même naturellement.

Ca fera bientôt 2 ans que nous sommes en essais bébé, et au mois de juin nous repasserons par la FIV. Nos examens étant trop anciens (2016) nous sommes obligés de tout refaire. La médecin m’a bien expliqué qu’il fallait que je fasse une croix sur mes espoirs et que la FIV était notre meilleure option.
Mais je crois que j’ai toujours pas fait le deuil d’avoir un bébé naturellement. J’aimerai tellement que ce soit facile et juste tomber enceinte. “tomber” … ce terme est quand même particulier, comme si ça tombait du ciel…

Pour plein de couples ce n’est pas le cas, c’est une course à en perdre l’haleine, une course sans fin, une course ou il y a peu de gagnants mais beaucoup de perdants. Alors devoir me replonger dans cette course m’est difficile mais indispensable, je refuse de faire une croix sur mon rêve, je refuse d’être arrêtée par les nombreux obstacles.
Cette course je vais la gagner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code